THÉ-tu capable de te passer de café?!

Je crois que la réponse est non, MAIS, je suis prête à le tester pour vous!

Récemment je me suis rendue compte que mon obsession pour le café:
1) Était extrêmement bien connue de tous.
Ce n'est pas des blagues! Tout le monde SAIT que j'aime le café. Je ne sais pas si j'ai moi-même contribué à mettre sur la map que je suis limite passionnelle quand il est question de café sous toutes ses formes en postant compulsivement sur le sujet sur Instagram ou si c'est simplement parce que j'ai 300 tasses de café différentes chez moi, mais il semble que tout le monde soit au courant. On me taggue dans des "memes" faisant référence à du café au moins une fois par jour (sans blague!) et quand on me propose de faire une activité, on sait juste que de me suggérer de choisir entre Starbucks et Presse Café me vaut un "I'm IN!" automatique. Constat: je suis donc effectivement très vulnérable et facile à appâter avec du café. Creeps, take notes! 


2) Me coûte TRÈS cher.
Je déteste faire face à la réalité (c'est comme la mort, on sait que ça existe, mais il ne faut pas y penser) et devoir effectuer le fatidique calcul, mais... (2 cafés par jour x 2,50$) x 365 jours = 1,825 $. J'espère que mon père ne lira jamais ça. Ouch.


3) N'est même plus efficace pour me tenir éveillée.
Oui, c'est ce qui arrive quand tu consommes TROP de stimulants. Tes récepteurs deviennent saturés et il devient dangereux de griller ton système à long terme. Je sais que je suis ne pas CENSÉE ne pas cycler la cafféine (on est aussi pas CENSÉES espionner son ex sur Facebook, mais let's be honest, on le fait de toute façon!). Je mets toutes les clientes en garde et je suis, je l'avoue, le PIRE EXEMPLE en matière de consommation de cafféine. 

 

J'aime vraiment beaucoup le café. J'aime le goût, j'aime l'ACTE de boire un bon café et relaxer. Mais clairement, j'abuse. Et rien, absolument rien, n'est sain en excès (Non, même pas les légumes verts! Bonne chance si vous partagez une salle de bain commune avec quelqu'un!) 

DONC! Après ces troublants constats, je me suis dit que j'étais PEUT-ÊTRE capable d'abandonner le café. Comme, peut-être pour un peu de temps. Pas pour toujours. Mais peut-être pour quelques jours, question d'essayer de dompter mes excès. Disons que je le remplace pour du thé vert. Ok, DEAL!
 

Je lance ça comme ça: Je me donne comme objectif de tenir 14 jours sans café à partir de MAINTENANT.

Combien d'entre vous pensent que je vais réussir? ;)
 

Anne-Marie Gobeil