14 jours sans café plus tard...The good, the bad, the ugly + est-ce que je vais boire du café à nouveau?

J'ai survécu et j'ai appris...

J'ai survécu à 14 jours sans café. Comment j'ai célébré la fin de ma période d'abstinence? Avec un café...décaféiné!

Oui. Décaféiné.

Je me suis rendue compte, après mes trois premiers jours (les trois premiers étaient bien évidemment horribles) de sevrage, que mon énergie était en fait plus diffuse, plus stable SANS caféine. S'il y a bien quelque chose à quoi je ne m'attendais pas, c'est ça! Moi qui ne JURAIS que par les grande corsé du Starbucks pour me garder allumée durant mes heures d'écriture nocturnes...J'avais l'habitude, avant le défi sans café 14 jours, d'avoir des crash d'énergie assez important de deux à trois fois par jour -ce qui peut être relativement contraignant quand le besoin urgent de faire une sieste de 2 heures te prends en plein meeting ou bien durant un entraînement- Je crois que simplement l'élimination des crash d'énergie, sont en soi, une raison suffisante pour me faire reconsidérer à long terme ma consommation de caféine. 

L'autre bonis, c'est la substitution du café par des thés et tisanes de tous genres, mais plus particulièrement par du thé vert. J'adore le goût du thé vert! 
Le thé vert est également bien connu pour sa haute teneur en antioxydants, ses propriétés anti-inflammatoires et sa capacité à activer le métabolisme et je dois vous CONFIRMER que je vois une différence VISIBLE et POSITIVE non seulement au niveau de mon taux de gras,  de ma digestion, de ma peau (ce qui pour moi, qui souffrant d'acné depuis une dizaine d'année, est un GROS OUI!) mais aussi au niveau de ma clarté d'esprit et de ma concentration (je suis du type assez éparpillée dans mes idées!). Le thé qui rend brillant. Sans farces!

Évidemment, j'ai constaté à quel point ma consommation de café me coûtait, jadis, TRÈS chère. Faisons le (douloureux) calcul à nouveau : 14 cafés par semaines x 2,60$. (j'avoue être tatouée Starbucks). Ouch, re-ouch. 

"Alors, vas-tu te remettre à boire du café?"

J'adore toujours le goût du café, et d'ailleurs, il n'y a absolument rien de mal ou de malsain au fait de consommer 1-2 tasses de café sans voir d'impact négatif sur sa santé, son poids  (ATTENTION, j'ai dit CAFÉ, pas Frappucino extra crème fouettée, Moka, Café Latté et compagnie!) mais étant une personne excessive, le danger est de tomber dans une débauche caféinée.

Je me suis également rendue compte que le café était pour moi une façon de connecter, de décompresser, de travailler sur des projets, de passer du temps avec des amis, une tasse de café à la main. Il s'agit aussi d'une excellente façon (ma favorite, vous l'aurez deviner) de couper une rage de sucre quand on suit un plan alimentaire. La café, lorsque consommé en quantité raisonnable, peut aussi stimuler le métabolisme et la perte de gras, ce qui est un argument de taille! 
Faut-il démoniser et absolument éviter la caféine? Non. Faut-il modérer son apport, oui!

Quantité maximale par jour?


Tout est relatif, mais si vous n'avez PAS BESOIN de stimulant (par exemple, si vous n'avez pas un gros entraînement de jambes qui vous attend ou bien si vous êtes en conger), dirigez-vous vers une boisson décaféinée ou du moins limité votre consommation de caféine. 
Pour une femme, ne pas dépasser les 400 mg de caféine (l'équivalent d'environ 3 cafés moyens) par jour est recommandé pour ménager vos glandes surrénales et ne pas engorger votre foie. 

Avez-vous fait le défi? Seriez-vous capable de compléter 14 jours sans café? Testez-le et voyez la différence par vous-mêmes :)