Ce qui se passe dans ton cerveau quand tu t'entraînes : comment transpirer aide à gérer et diminuer l'anxiété et la dépression

 

Il est bien connu que l'un des effets secondaires de l'entraînement est les changements au niveau esthétique, soit une masse musculaire plus dense et une perte de masse graisseuse lorsque la programmation d'exercices est combinée à un plan nutritionnel. MAIS C’EST BEAUCOUP PLUS QUE ÇA!

brooke-cagle-157921.jpg

Les adeptes purs et durs de l'entraînement et ce dans toutes les disciplines -incluant les crossfitters, powerlifters et adeptes de zumba, de musculation ou bien de course à pied évidemment- peuvent s'entendre sur un bienfait unique de l'entraînement: son effet thérapeutique. Et ce dernier est, pour la grande majorité des adeptes de sport, bien supérieur à l'obtention d'un ventre plat ou bien de cuisses définies. 

Utiliser l'entraînement comme antidépresseur

Il existe plusieurs raisons qui renforcissent l'impact de l'entraînement quotidien sur ta santé mentale. Savais-tu qu'il existe à des réactions purement chimiques qui se produisent dans ton cerveau quand as le souffle court et le front reluisant de sueurs? Mieux encore, celles-ciont le pouvoir de stopper ou réduire la dépression et l'anxiété? 

Ce qui se passe vraiment dans ton cerveau

mark-adriane-259950.jpg


Beaucoup d'adepte d'activité physique parlent d'une sensation incroyable de plénitude après l'effort. As-tu déjà plané après un vigoureux entraînement de jambes? Ce sentiment d'être complètement zen après ta vigoureuse séance de cardio? Si non, tu DOIS absolument goûté à la médecine de nos entraînement HIIT. Je te garanti que pour la durée de ta session, quand tu baigneras dans les hormones du plaisir, tu oublieras tes factures, les tâches ménagères et ton patron castrant. Parole de Barbelle ! 

Bref, ceci n'est pas le fruit de ton imagination, mais bien ton cerveau qui relâche des endorphines et de la dopamine. Ces hormones te procurent un sentiment de bien-être et de plaisir.  Ces mêmes hormones sont également relâchées avec la consommation d'alcool, de sucre et de drogue. La cerise sur le gâteau, c'est que ton cerveau te rend automatiquement accro au geste menant à la sécrétion de dopamine! Pour faire court : ton cerveau va t'aider à pratiquer l'entraînement physique sur une base quotidienne parce que le feeling qui vient après devient addictif.

Pourquoi ça aide les gens anxieux et dépressifs

Si tu es comme moi, l'anxiété et les sautes d'humeur font partie de ton quotidien. Une petite niaiserie comme oublier son cellulaire à la maison ou bien être prise dans un bouchon de circulation peut créer une tempête tropicale d'émotions très creux en toi. On fait des montagnes avec des rien, et en plus, on over-analyse et on para-analyse plus vite que note ombre. Girl, je te comprend donc ! 

Ceci étant dit, la pratique quotidienne d'une discipline sportive à haute intensité qui  est, de surcroît, agréable -merci dopamine!- a de forte chances de nous aider à mieux gérer nos démons et abaisser notre niveau de stress. C'est l'occasion de mettre nos cerveau à OFF, de ne réfléchir que pour faire bouger et contracter nos muscles. De ne penser que pour contrôler sa respiration et compter nos répétitions. Pour une heure, on ferme boutique. Fini le moulin à pensées. Et ça, c'est vital pour moi. C'est la SEULE façon qui fonctionne pour me permettre de décompresser à fond et réduire mon anxiété. Tu ne dois pas juste essayer, tu dois ADOPTER cette façon de faire, crois-moi !

mohamed-nohassi-438188.jpg


"L'ENTRAÎNEMENT, C'EST MON EXUTOIRE"

 

Utiliser l'entraînement pour devenir une meilleure personne, une meilleure collègue, une meilleure amie et conjointe

Qui d'entre vous s'est déjà senti comme un super héro alors que vous vous apprêtiez à attaquer votre plus lourde charge au deadlift ou bien alors que vous exécutiez cette dernière, exténuante répétition de votre série? Je sais que je me sens personnellement comme Wonderwoman et que je suis au sommet du monde quand je m'entraîne. Tu vois le poids à soulever -ou bien la distance à courir, la chorégraphie à enchaîner- et tu y vas à fond, sans réfléchir. À un autre niveau de thérapie, on peut faire plusieurs analogies avec l'entraînement relativement à notre vie personnelle.

Prenons le squat par exemple: peut-être as-tu lâché un soupir bestial empreint de willpower lorsque tu as poussé cette immense charge sur vos épaules. Peut-être était-ce l'analogie de ta vie actuelle: trouver un moyen de soulever, propulser cette charge que peut être le stress lié au travail, l'argent, la famille...etc. Si tu as pu soulever à mains nues cette immense charge en pratique, au gym, vsoit convaincue que tu as la capacité de gérer tous tes autres problèmes aussi. Parce que tu es assez FORTE. Tu viens d'en avoir la preuve! Plus tu deviens forte physiquement, plus tu deviens forte mentalement aussi.  

En bout de ligne, la nature thérapeutique de l'entraînement, peu importe la nature de celui-ci, est bien réelle. En plus l'entraînement est utile pour :


- Réduire ton risque de maladie cardiovasculaires;
- Augmenter ta  libido;
- Augmenter la qualité de ton sommeil;
- Rester motivée.

La prochaine fois que quelqu'un tentera de te "raisonner" en te disant que vêtu t'entraînes trop, amène-le au gym avec toi pour lui faire découvrir ce que ça fait en dedans quand on s'entraîne. 


Si tu vis avec l'anxiété, la dépression n'hésite pas à partager cet article - tu ne sais jamais qui tu peux aider !