Comment j'ai détruit...puis rebâti mon métabolisme

Je ne sais pas si j'ai déjà ressenti autant de frustration, de découragement et juste de douleur interne dans ma vie que quand j'étais tout simplement PHYSIQUEMENT incapable de faire descendre mon taux de gras. Je crois que je n'ai jamais été aussi désemparée qu'à l'époque où, en résultat de mes nombreuses "diètes" trop strictes, je me suis retrouvé avec un métabolisme endommagé et lent. J'ai frappé solidement un mur. Et c'était un mur de béton.

Il y a eu une époque où peu importe le nombre d'heures de cardio que je faisais par jour, peu importe à quel point mes calories était basses, rien ne changeait. Je n'avais PAS de résultats, peu importe ce que je faisais. C'était particulièrement frustrant parce que je me donnais corps et âme à la tâche et j'avais peine à en récolter des miettes. Je me sentais brisée. Physiquement, mon je ne reconnaissais plus mon corps. Mentalement, c'était pire. J'étais atterée et surtout prise de panique à l'idée de ne plus jamais pouvoir retrouver mon ancien corps, mon corps en santé. J'avais l'impression d'avoir complètement perdu le contrôle et que je ne pourrai jamais remonter la pente.

Je sais, parce que vous m'écrivez pour me confier VOS histoires, que plusieurs filles ont vécu ou vivent présentement la même chose. Avant de te rassurer et de te CONFIRMER qu'il y a une solution, que tu PEUX guérir, je veux que tu comprennes ce qui t'arrive.

Tu es en compensation métabolique : ton corps, une machine de survie incroyable, s'est adapté au peu de calories que tu consommes et au haut volume d'entraînement que tu te forces à faire. Il a DIMINUÉ ta capacité à brûler des calories. Il crois que tu es en danger. QWue ta survie est compromise. Il veut préserver ses énergie.

Nous connaissons tous une personne de notre entourage (il y a de forte chances qu'il s'agisse de votre mère ou votre tante) qui a tout essayé. Peut-être même s'agit-il de vous même! Les diètes à base de soupe au chou, les diètes protéinées, les diètes composées de jus de légumes, les diètes sans produits animal, les diètes kéto, WeightWatcher, Ideal Protein, Atkins...la liste est LONGUE! 

Ces personnes (ou vous-mêmes) ont tout essayé, mais sont encore incapable de se débarrasser des kilos en trop. Et c'est dans le meilleur des cas. Normalement ce genre de diète engendre des conséquences beaucoup plus graves...

Effectivement, il faut comprendre que ces diètes extrêmement restrictives au niveau calorique seront efficace pour vous faire perdre du poids, mais qu'elles endommageront également grandement votre métabolisme en le forçant à ralentir vu la quantité d'énergie (calories) insuffisante dont vous disposerez pour fonctionner. Une fois votre régime ''complété'', vous retournerez à vos anciennes habitudes alimentaires (soyons francs, PERSONNE ne peut suivre une telle diète des années durant!) et à votre grande surprise, vous reprendrez le poids perdu et fort possiblement quelques kilos en plus.  Votre corps, du coup, ne pouvant métaboliser toutes ces calories auquel il n'est plus habitué, devra créer de nouvelles enveloppes où storer toute cette énergie potentielle (lire: gras).

Concrètement, vous vous retrouverez avec plus de cellules graisseuses, donc une capacité plus grande à emmagasiner du gras. Je sais, c'est tragique et j'en ai été victime, moi aussi!

 

Ok, maintenant quoi?

Maintenant que tu sais ce qui se passe dans ton corps, tu vas être grandement surprise de la MEILLEURE façon de régler le problème. Avant de te laisser savoir comment faire pour renverser la vapeur, je veux que tu saches qu'il est beaucoup plus facile d'abîmer son métabolisme que de le guérir. Pense en terme de mois, plusieurs mois, voir une année pour accomplir "l'impossible". Si tu échoues à être patiente, tu resteras au point où tu es présentement. En effet, la PIRE chose que tu pourrais faire si ton métabolisme est endommagé est de te précipiter vers la prochaine "diète" qui te feras perdre du gras. Tu crois peut-être qu'en devenant ENCORE PLUS STRICTE, tu produiras plus de résultats, que tu auras le dessus sur ton corps. Non. Ton corps gagnera. Il gagne TOUJOURS. 

Si un entraîneur te dis que c'est "juste mental" ou bien que tu ne travaille pas assez fort...Vois ça comme un red-flag. Parce que c'est tellement logique de prendre une cliente qui ne perd pas de gras à 1300 calories par jour et de se dire tout bonnement que c'est parce qu'elle n'a pas assez de volonté...Pourquoi ne pas essayer 1100 calories, ma chérie? Tu veux des résultats, ou pas ? Là, on parle !


NOT !!!!!!!

Éventuellement, si tu continues de pousser dans cette direction de restriction extrême, ce sont tes hormones qui en souffriront. Je t'épargne les détails horribles d'un débalancement hormonal et ses impacts. Dans cette position, le problème prend beaucoup plus d'ampleur que de ne pas être capable de perdre du gras; ta santé est en jeu.

Au grand désespoir de toutes (ainsi que du mien), la meilleure solution est une combinaison de :
 

A) Respect de son corps
B) Lâcher-prise
C) Temps

Le meilleur conseil que je peux te donner si ton corps est manifestement en période de crise? La première action sera de lâcher-prise. D'oublier de compter tes portions au gramme près, d'oublier les "diètes". Ça ne veut VRAIMENT pas dire de manger tout ce qui nous plaît. Ça veut dire faire confiance à son corps, le respecter et manger à sa faim. C'est DIFFICILE à faire au début, crois-le. On ne se rend pas toujours compte à quel point on est déconnectée de notre propre sentiment de satiété. En un second temps, quelques semaines plus tard, commence à augmenter PROGRESSIVEMENT tes calories. Oui, augmenter. Ce qui est le PIVOT de ta santé et de ton métabolisme est aussi les entrées/sorties d'énergie. Plus tu permets à ton corps d'avoir de carburant de disponible, plus il en dépensera.

Tranquillement, à faibles doses, l'apport calorique supplémentaire combiné au lâcher-prise, à la diminution du stress, va recalibrer ton métabolisme. Le temps est ton meilleur ami. Ton corps est brillant, plus brillant que toi, que moi. Apprends à le traiter avec RESPECT, parce qu'il y a une solution. Tu dois simplement faire confiance à ton corps.