Quel est l'ultime meilleur moment pour manger plus de glucides?

Tu sais déjà, à ce stade-ci, qu'il ne faut pas craindre les glucides et leur attribuer instantanément le statut de démon incarné.

Les glucides, qui ont longtemps eu très mauvaise réputation, sont essentiels au fonctionnement de ton organisme, à ton énergie et à ta capacité à t'entraîner fort. Au fait, ils sont au coeur de la composition du glycogen musculaire, ce carburant qui se se loge dans tes muscles et qui hydrate les fibres et tissus pour t'assurer de meilleures performances. 

Cependant, il existe de bons et de mauvaise glucides, et évidemment, ils n'ont pas le même impact sur la santé. 

S'il est vrai que de consommer des glucides complexes - qui contiennent un apport intéressant en fibres, comme des légumes, des fruits, des grains et céréales ne contenant pas de gluten - il est important et favorable à ta santé, mais aussi à ta composition corporelle, il est également vrai que les glucides simples, soit les sucres comme les farines blanches, produits transformés et friandises auront une influence négative sur ton taux de sucre sanguin, ton risque de maladies chroniques et sur ton tour de taille. 

Avec les glucides, rien n'est tout noir ou tout blanc. Le secret est de bien les doser selon ses besoins et selon sa dépense énergétique quotidienne.  Et ça, c'est de un, différent d'une personne à l'autre, mais ça peut aussi changer au fil du temps chez un même individu selon ses habitudes d'entraînement, son métabolisme basal, ses autres habitudes de vie. 

Je pense que l'un des grands secret en nutrition, c'est de toujours garder l'esprit ouvert et de ne jamais arrêter son choix sur une SEULE technique pour atteindre ses objectifs; le corps change, évolue, se modifie au fils des mois et des années. Si nous sommes en constant changement, il faut être assez flexible pour pouvoir adapter son alimentation à nos besoins actuels. Et pour percevoir ses besoins là, on peut soit s'allier d'un guide, comme une coach, ou bien se résoudre à pratiquer l'écoute des signaux que notre corps nous envoie. Si on apprends à bien écouter notre corps, il est possible de savoir exactement ce dont il a besoin.

Mais ça, ça prend beaucoup (beaucoup, beaucoup) de pratique...et de temps!

Si tu devais choisir les meilleurs moments pour manger des glucides, ce serait...

Si on prend pour acquis que tu t'entraînes musculairement, peu importe ta discipline ou ton objectif, sur une base quotidienne, disons, pour 4 à 5 jours par semaine, tu auras besoin de glucides pour :

1) Servir de carburant (glycogen) durant tes entraînement
2) Permettre le processus de récupération musculaire

Par conséquent, tu as déjà compris qu'il te faudra consommer à quelque part des glucides pour assurer ces deux facteurs importants à ta réussite et à ta progression.

Beaucoup de gens croient qu'il faut absolument consommer des glucides directement quelques heures ou minutes avant l'entraînement pour assurer de bonnes performances, mais c'est faux. Les glucides prendront 24 heures à être transformés en glycogen musculaire et être storés dans les muscles. C'est pourquoi je préfère conseiller, selon mon expérience avec ma clientèle, des glucides au déjeuner. Après une période de jeun, non seulement ceci va influencer positivement ton niveau de cortisol (qui est haut le matin), mais ces calories seront également bien utilisées et métabolisées durant la journée. 
La croyance selon laquelle manger des glucides avant l'entraînement est un gage de "sécurité" quant à comment le corps va métaboliser ces calories n'est pas infondée cependant. Effectivement, même si on ne peut pas transformer nos glucides en glycogen musculaire en quelques heures, on peut toutefois être assurés que le corps aura tendance à "dépenser" les calories provenant de ces glucides plus efficacement si on s'entraîne après leur consommation.

Un moment clé pour la consommation de glucide sera par contre APRÈS l'entraînement. C'est le temps de remplir les réserves de glycogen musculaire qui ont été vidées durant l'effort physique intense, soit l'entraînement. Encore une fois, est-ce qu'une marche rapide sur un tapis incliné compte pour un entraînement intensif et requiert des glucides pour en récupérer? Non. Prendre des pauses "textos" de 5 minutes entre ses séries non plus ne compte pas. Assure-toi de la qualité (et pas nécessairement de la durée) de ton entraînement. Les glucides sont importants, mais ils se méritent. 

Selon moi, on ne devrait pas se limiter à la consommation de glucides que le matin et après l'entraînement, mais encore une fois, c'est tellement personnel et variable selon l'individu. Si tu avais à commencer à quelque part, je te conseillerais de partir d'ici et d'ajuster au fils du temps. Quelque chose qui est intéressant avec la consommation de glucides, c'est que la plupart des gens qui la restreigne au strict minimum ou qui les éliminent totalement ont tendance à faire face à des rages de sucre plus fréquentes, des facultés de concentration affaiblies, de la fatigue chronique, des troubles de l'appétit plus prononcés et juste une mauvaise relation d'équilibre avec la nourriture globalement. 

Par expérience personnelle et en travaillant avec des clientes, j'ai remarqué qu'il valait la peine d'augmenter l'apport en glucides sains quotidien pour voir ces effets négatifs s'estomper et diriger les gens vers l'équilibre autant physique que mental. 

Es-tu de celles qui avaient l'habitude d'avoir peur des glucides? Vas-tu essayer d'en consommer davantage aux moments clés dans le futur? Laisse-moi savoir en commentaire :)