Juste faire de ton mieux (et réaliser que c'est suffisant)

  PHOTO PAR JEAN-PHILIPPE BÉLAND

PHOTO PAR JEAN-PHILIPPE BÉLAND

Je suis un peu obsédée avec le concept de devenir la meilleure version de moi-même. Si tu me suis sur les médias sociaux, je suis 100% POSITIVE que tu as déjà vu trimballer quelque part sous mes photos et vidéos le hashtag #MaMeilleureMoi. C'est l'hymne de Barbelle. En gros, c'est ce qui compte le plus pour nous : devenir la meilleure personne et athlète qu'on puisse possiblement être. 

Les mots "faire de son mieux" peuvent avoir deux effets :

Soit, en sachant que tu fais de ton mieux, tu se sens soulagée, rassurée et en paix. Tu sais que tu as donné ton meilleur effort à une situation, un entraînement, un obstacle de la vie ; s'il n'y a RIEN que tu as laissé au hasard, si tu t'es BATTUE, c'est ce tu vas ressentir : une quiétude enveloppante. 

D'un autre côté, faire de ton mieux, ça peut être une sacrée responsabilité et incroyablement épeurant. Beaucoup de gens adoptent par défaut le mode "je veux juste être dans la moyenne" et s'en contentent. Il n'y a rien de mal à être "dans la moyenne", SAUF si tu t'y trouves parce que tu as dis non à l'atteinte de ton plein potentiel. Si tu investis ton 100% et que tu atterri dans la moyenne, c'est tout à ton honneur. Par contre, si tu donnes ton 70% d'efforts et que tu obtiens ce même résultats, ça n'a rien de bien. Parce que tu as le potentiel de faire tellement mieux. 

Faire de ton mieux, ça peut souvent vouloir dire aller au bout des choses. Se surpasser. Endurer beaucoup d'inconfort parce qu'on a la capacité physique et la volonté mentale de le faire. Faire de son mieux, ça peut être plus grand que soi ; ça peut vouloir dire, si tu es une personne qui a de la difficulté à prendre confiance en elle, que tu dois sortir de ta coquille et commencer à cultiver ton estime : faire de ton mieux, c'est tout donner, sans avoir besoin de te justifier ou de te dénigrer. 

Ce que je vois souvent se produire, ce sont des femmes qui veulent devenir quelque chose ou quelqu'un d'autre. Qui veulent se changer. Qui, si elles en avaient la possibilité, feraient appel à une baguette magique pour tout effacer et recommencer à neuf. Et je peux comprendre que quand on ne connait pas beaucoup l'entraînement ou bien qu'on n'est pas familière avec une alimentation saine, on peut avoir une idée un peu déformée de ce qui se passe réellement quand on change nos habitudes. 

La vérité fait mal...ou pas!

Plusieurs programmes et entraîneur(e)s vont jouer sur tes insécurités et te nourrir aux "transformations". Ces images où on voit un avant/après drastique. Alors qu'il n'y a rien de mal à partager ces photos démontrant une dimension du succès de clients et clientes (nous le faisons aussi pour souligner le travail de notre communauté!), ne pas raconter comment et sur combien de temps de tels changements ses ont opéré est un problème. 

Tu ne vas pas te transformer en quelqu'un d'autre parce que tu soulèves des poids et que tu manges plus de kale. La vérité, c'est que tu vas devenir aussi en forme, aussi découpée, aussi musclée, aussi forte, aussi athlétique que tu peux le devenir selon tes possibilités et tes limitations. Parfois ça fait mal d'admettre ça ; parce que la loterie génétique n'est pas juste. Il y a des gens qui auront à travailler moins fort que toi et qui auront de meilleurs résultats.  C'est la vie. D'un autre angle, si tu as des atouts, ils sont les tiens et tu peux les exploiter. C'est pour cette raison que la comparaison est ton pire ennemi et que chercher à devenir la meilleure TOI que tu peux être est la seule et unique façon de trouver du bonheur dans l'effort, le dur labeur et les sacrifices. 

#MaMeilleureMoi : Mode d'emploi 

Pour être la meilleure version possible de toi même, je pense qu'il faut prendre le temps de comprendre tout ce qui se cache derrière cet incroyable accomplissement. 

Être la meilleure version possible de toi-même, c'est :

  • Te concentrer sur ce que tu contrôles. Tu contrôles ton alimentation, ton sommeil, ton horaire, l'intensité que tu mets en entraînement. Tu ne contrôles pas comment ton corps réagit à toutes ces variables. Continue de donner ton 100% quand même.
  • Cesser de te comparer. Le succès des autres n'affecte en rien ta propre définition du succès. Reste dans ta voie et concentre-toi sur ta trajectoire. 
  • T'engager à faire bien les choses. Même les choses que tu considères comme de petits détails. En bout de ligne, si tu assembles toutes ces petites choses qui comptent pour 1% du processus, ça fait beaucoup de pourcentage. Ne rien laisser au hasard et faire un effort supplémentaire, c'est la voie à suivre.
  • Prendre la décision de réfléchir aux gestes que tu poses et d'orienter tes actions dans une direction productive pour tes objectifs à toi. Par exemple : tu ne peux pas attendre d'avoir la motivation de t'entraîner pour le faire ; tu dois t'engager envers toi-même. Tu dois te déjouer toi-même.

C'est ça le secret, vraiment. Comprendre que ton meilleur effort est suffisant. Qui a l'intention de devenir sa meilleure soi cette année?

Barbelle -xo.png