Pourquoi tu devrais augmenter tes calories au lieu de les baisser - Les femmes et le métabolisme : ce qu'il faut comprendre

travis-yewell-500717-unsplash.jpg

Quelle la première pensée qui nous vient à l'esprit quand on veut se mettre en forme? Peu importe qu'on veuille perdre du gras, prendre du tonus musculaire, devenir plus athlétique, le même réflexe s'opère.

On pense à restreindre nos calories. Retrancher de moitié nos portions.  Augmenter notre niveau d'activité physique simultanément à reconsidérer à la baisse notre rationnement. C'est un réflexe qui est ancré en nous. Merci aux compagnies d'amaigrissements, qui depuis près de 3 décennies, on redoubler d'effort pour nous faire acheter le concept selon lequel la seule façon d'être bien dans nos corps, c'est de s'affamer. 

Ce concept marche pour les corporations dans le monde de l'amaigrissement. Ici, je parle des méthodes boomerang, soit des "diètes miracles", des "détoxs", des produits alimentaires pré-emballés, des shakes-repas, des corsets serrant la taille, des traitements esthétiques visant à faire fondre les gras sans effort. Ça "fonctionne" - à leur avantage - parce qu'en te disant que tu dois manger moins de calories que ce dont tu as besoin pour fonctionner et passer au travers de tes journées, ils te préparent à l'échec. Je t'explique : 

1. Tu veux te mettre en forme : tu es motivée.
2. Tu choisis de restreindre tes calories de façon considérable, par défaut. Tu débourses peut-être des sous dans un produit ou un programme de détox et tu te sens d'attaque.
3. Au début, durant les premiers jours, c'est difficile, mais tu tiens le coup parce que tu roules sur ta motivation nouvellement trouvée.
4. Après quelques temps, ton corps, carrément affamé, commence à travailler contre tes efforts ; il déploie des moyens de te saboter comme déclencher de violentes fringales, réduire ton niveau d'énergie et anéantir ton niveau d'intensité en entraînement. Même ta motivation est affectée : soudainement, elle disparaît. Tu penses pouvoir lutter contre la Nature, mais tu ne peux vraiment pas gagner contre elle. 
5. Ultimement, ton corps l'emporte et tu finis par échouer. Tu craques et tu déroges de ton plan strict. Pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines, tu ne sembles pas trouver la volonté de te remettre en selle. 
6. Éventuellement, le cycle se répète : tu vas finir par retomber dans le même scénario en continuant de croire que de te punir en coupant de moitié tes calories est LA solution. 

Évidemment, tout ça ne te mène nul part, mais est très profitable pour le MONSTRE qu'est l'industrie de l'amaigrissement. 

En bref, on s'est toutes faites brainwasher durant beaucoup trop longtemps. C'est tellement plus rentable de nous garder dans l'ignorance. Tout le monde a peur de ne pas voir ses calories dégringoler. C'est un fléau. Combien de fois j'ai du me livrer à une lutte contre ce concept avec nos nouvelles clientes : la vérité, si tu es prête à l'entendre, c'est que tes calories sont censées progressivement AUGMENTER, pas diminuer. 

Choquant? C'est une question de logique.

Voici quelques points importants à comprendre avant de continuer à lire ce blog :

  • Ce qui détermine ton succès dans ta mise en forme, ce n'est pas de suivre le plan le plus strict ou rigoureux. Redéfinir tes habitudes alimentaires est ce que tu dois faire. Manger sainement à 80% durant 10 ans vaut mieux qu'une diète choc suivie durant 4 semaines. C'est la constance qui récompense. 
     
  • Ton métabolisme basal, soit le nombre de calories que ton corps brûle naturellement chaque jour, est la chose qui influence le plus ton poids. Les gens naturellement minces ont un métabolisme rapide. Les gens qui ont plus de facilité à accumuler du poids pourraient avoir un métabolisme plus bas. 
     
  • Le métabolisme est variable. Ça signifie que sa vitesse peut être augmentée ou ralentie. L'ajout de masse musculaire augmente ton métabolisme. La restriction extrême de tes calories le ralentit. Pourquoi? Parce que ton corps croit qu'il traverse une période de famine. Il ralentit volontairement le rythme auquel tu brûles des calories pour économiser ses réserves. 
     
  • Un métabolisme est facile à ralentir et difficile à accélérer. Un métabolisme endommagé est complice d'une mise en forme/perte de gras extrêmement difficile. Et c'est exactement ce qui vas t'arriver si tu continue à passer la hache dans tes calories.
     
  • Une réduction calorique extrême et soudaine va affecter négativement plusieurs hormones dans ton corps, comme le cortisol, qui rendra ta mise en forme encore plus difficile et plongera ton organisme en mode "panique".

Manger plus pour augmenter son métabolisme

Il est vital de comprendre que le point fort du corps humain c'est sa capacité d'adaptation. Tout ce que tu lui fais faire à ton corps, il va s'y adapter rapidement. C'est entre autre pourquoi tu dois augmenter tes charges de semaines en semaine au gym. C'est pourquoi certains mouvements deviennent éventuellement plus "faciles". C'est pourquoi tu peux t'améliorer et courir plus longtemps et rapidement à force de t'y entraîner.

Avec l'alimentation, c'est pareil : Disons que ton corps est habitué de consommer 2000 calories et que soudainement, tu décides de réduire ton apport quotidien à 1200 calories par jour. Surprise, surprise, la nouvelle "normalité" de ton corps devient 1200 calories. Concrètement, ça veut dire que quand ton corps se sera adapté à ce nouveau chiffre, il ne continuera pas à perdre du poids. Pour stimuler le changement, il faudrait que tu coupes davantage. Et c'est absolument impossible de manger sous la barre des 1200 calories et d'être en santé. 
Autre hic avec le fait de réduire tes calories : tu ne pourras pas bâtir de la masse musculaire, qui on se souvient, est la seule chose qui peut significativement faire augmenter ton métabolisme et stimuler une perte de gras. Pour exister, le muscle a besoin d'énergie (calories). C'est un investissement à long terme

Normalement, au lieu de viser à réduire les calories de nos clientes, nous leur expliquons qu'elles doivent viser à progressivement augmenter leur apport calorique pour contre-balancer leur métabolisme qui va aussi augmenter. Nos clientes vont prendre du muscle. Un corps avec plus de muscle s'entraîne de façon plus intense, protège la densité osseuse des maladies comme l'ostéoporose et maximise les résultats chez une femme. 

La réalité est qu'au fil des mois, quand toutes ces choses se produisent, tu vas pouvoir manger davantage, t'entraîner mieux et continuer à voir des changements se produire sur ton corps sans endommager ton métabolisme, dérégler tes hormones ou échouer. J'ai vu des tas et des tas de femmes faire face à l'échec en devant s'affamer, mais j'ai RAREMENT vu quelqu'un vouloir abandonner en mangeant à sa faim et en continuant de voir son corps évoluer. Jamais, à bien y penser.

Barbelle -xo.png