5 états d'esprit à quitter si tu veux des résultats plus facilement et rapidement

element5-digital-499987-unsplash.jpg

Tu m'entendras le dire constamment : l'entraînement, c'est cent fois plus mental que physique. Je pense que les femmes ont tendance à sous-estimer l'implication de leur mindset  dans leur succès. C'est fou, parce que  ton corps est capable d'accomplir presque tout ; c'est ta tête que tu dois convaincre. Ce qui m'a aidé et ce qui aident les centaines de femmes que nous pouvons fièrement appeler nos clientes, c'est vraiment de ré-apprendre à organiser ses pensées positivement.

À go, quittons les états d'esprit nocifs suivants et allons de l'avant !

1. Arrête de mettre trop d'emphase sur le mot "apparence" et davantage sur le mot "performance" 

En tant qu'entraîneur - mais aussi en tant que femme - c'est mon rôle à moi de te montrer que ton corps, c'est bien plus que ton apparence. Je pense qu'en redirigeant notre focus sur ce que notre corps peut faire plutôt que sur ce de quoi il a l'air, on reconnecte avec soi-même, mais aussi avec ses véritables buts. C'est facile de se laisser convaincre par quelqu'un d'autre que notre corps est "inadéquat" et qu'on doit le "changer", mais quand on s'entraîne pour repousser ses limites et s'impressionner soi-même, on ne ressens pas cette pression-là. Axer ses énergies sur ses performances, plutôt que sur notre apparence, en gros, ça nous aide à aimer et respecter davantage la merveilleuse machine qu'est notre corps plutôt que de le détester.

2. Cesse de penser à brûler des calories, et commence à valoriser l'acte de bouger

Je connais des femmes qui sont si obsédées avec le nombre de calories brûlées/consommées dans une journée qu'elles ont complètement perdu le plaisir de s'entraîner. Dans un monde où tout est une question de "perdre", "réduire", "brûler", tu ne trouveras pas de place pour ce qui compte réellement : au delà de perdre du gras, le corps d'un être humain est conçu pour bouger.  Bouger, sur une base quotidienne est l'acte le plus naturel et sain pour ton corps. Si tu te concentres sur ce simple concept, tu vas réaliser à quel point c'est SIMPLE d'atteindre tes objectifs.

3. Mets un frein à la comparaison excessive

Des études prouvent que quand on scroll pendant plus de 5 minutes dans notre fils d'actualité sur Instagram, on a inconsciemment tendance à comparer notre vie avec les gens qu'on y voit. Je pense que les répercussions de la comparaison sont encore plus palpables et dommageables quand il est question de notre corps ; c'est trop facile de se démotiver parce qu'on ne ressemble pas à une telle ou bien qu'on ne progresse pas aussi rapidement qu'une autre. La (dure et belle) réalité, c'est que toutes les femmes sont différentes.

À quoi bon chercher à ressembler à une autre femme? Tu ne peux pas être une autre, et il n'existe pas une seule autre personne qui puisse être TOI. La seule chose sur laquelle tu as un réel pouvoir et qui peut t'apporter du bonheur, c'est de devenir ta meilleure toi. 

4. Tombe amoureuse du processus plutôt que des résultats

Malheureusement, beaucoup de femmes ont l'impression qu'elles ont le droit de se féliciter et d'être fières d'elles uniquement une fois qu'elles ont atteint leur "goal body". À mes yeux, c'est insensé : comment es-tu censée grandir, évoluer et rester motivée si tu as l'impression que toutes les petites victoires quotidiennes ne comptent pas autant que le résultats final ? 

Au lieu de stresser avec le chemin qu'il te reste à parcourir avant d'atteindre ton but, tu dois te regarder dans le miroir et souligner tous les progrès que tu as déjà fais depuis le début.

En gros, tu dois tomber en amour avec le processus : les gros morceaux comme réussir à te lever tôt pour aller au gym, préparer tes lunchs au lieu de manger au resto, boire un verre d'eau de plus par jour, ne pas abandonner ton entraînement, qui sont les fondations de ton succès. Le reste, c'est la cerise sur le sundae !

5. Arrête d’avoir peur de l’échec : échouer est un apprentissage

À main levée qui ressens de la pression d’être toujours p-a-r-f-a-i-t-e ? Je peux, de mon côté, affirmer que moi, ça m'arrive ! Mais échouer est une composante VITALE de ton processus d'apprentissage : échouer est motivant. Ça ne peut pas toujours être rose. Tu ne peux pas toujours faire face à des conditions idéales. Mais, dealer avec l'échec te donne confiance en ta capacité à surmonter les obstacles. 
N'aie pas peur de ne pas être parfaite, surtout à tes débuts. Souviens toi que tu n'as pas besoin d'être une experte pour débuter l'entraînement, mais que tu dois débuter l'entraînement pour en devenir une. 

Barbelle -xo.png